Road trip de 10 jours au Japon

10 jours de road trip à travers le Japon

Je n’aurais jamais pensé faire deux pays asiatiques en quelques semaines d’intervalle en cette fin d’année et pourtant .. J’avais hâte de découvrir le Japon à l’automne. Destination si adorée et idolâtrée des européens..
Nous avions décidé de découvrir une partie du« sud » du pays en premier, afin de remonter par la suite au Nord et de profiter de la capitale.
Comme nous savions que nous allions voyager par train à travers le pays, nous avons opté pour un JR PASS de 7 jours. Il peut vite être rentabiliser en fonction de vos déplacement prévus. C’était largement le cas de notre coté. Pour obtenir ce pass (enfin le bon d’échange à échanger sur place en gare JR), il suffit de se rendre sur Paris au magasin Vivre le Japon dans le 2e arrondissement. et pour les non-parisiens, il est possible de le commander en ligne, directement sur le site.
Attention il permet seulement de voyager sur les lignes JR (Japan Rail). Pour le reste nous avions opté pour la carte SUICA (équivalent de l’OYSTER carte à Londres) qu’il faut recharger au fur et à mesure pour éviter de prendre un ticket à chaque voyage !

Premier stop : HIROSHIMA

Ville malheureusement internationalement connu pour la première bombe atomique de l’histoire.
Un séjour dans la ville commence évidemment par la visite du parc du mémorial de la paix. On y trouve vestiges de bâtiments du bombardement de 1945, mémoriau et musées diverses.
Nous n’y restions qu’une nuit.
Nous avons également sillonné ses galeries marchandes couvertes et manger le soir l’une des spécialités culinaires de la ville: l’Okonomiyaki avant de prendre la route (le train) pour Kyoto le lendemain.

NARA, ancienne capitale du Japon

Nous avons décidé de consacrée une belle matinée à Nara. À moins de 30 minutes de train de Kyoto où nous résidions 3 nuits (pour éviter de bouger tous les jours de logements), c’est facile d’accès. Nara est connu pour son parc, ses temples et ses quelques 1500 daims qui vivent en semi-liberté dans le parc.
En si peu de temps, nous avons évidemment dû sélectionner les choses à voir. Avec le recul, une journée aurait certainement été plus confortable. Nous aurions pris le temps de déjeuner dans un endroit sympa etc.
Nous avons opté pour ISUIEN GARDEN – un petit jardin à la japonaise magnifique. Compter 900¥ l’entrée
TODAI-JI TEMPLE – Connu, pour sa statue en bronze de Bouddha assis de 18 mètres de haut, en bronze, pesant plus de 250 tonnes. Il est probablement l’un des plus vieux des plus « grands » Bouddha car sa construction remonte au VIIIe quand Nara était encore la capitale du Japon. Je vous conseille vraiment la visite, c’est assez impressionnant. Compter 1000¥ l’entrée.

KYOTO

Ancienne capitale impériale, Kyoto est la ville, après Tokyo la plus visitée au japon. On dit d’elle qu’elle est le berceau de l’âme japonaise. En bref une étape incontournable lors d’un séjour au Japon.
Kyoto est sans doute l’une des plus grande ville qui ait réussi à garder son authenticité. Elle regorge de quelques joyaux de la culture traditionnelle japonaise notamment de part ses temples. Il y en a plus de 1500 rien qu’à Kyoto .. et ses quelques 500 geishas
Il vous faudra évidemment sélectionné ce qui vous intéresse le plus ou alors prévoir d’y rester au moins une semaine. Pour notre part nous avons réussi à faire (avec de grosses grosses journées) pas mal de choses. Voilà ce que je peux vous recommander parmi notre programme
  • Le Pavillon d’or – KINKAGU-Ji – Entièrement recouvert d’or pur (except le rez-de-chaussée), ce temple est inscrit depuis 1994 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Je vous conseille d’y aller le matin.. il y a énormément de monde .. et la visite à la queulele est peu agréable.

 

  •  Le Pavillon d’argent – GINKAKU-JI – Construit par le shogun Ashikaga Yoshimasa qui voulait rivaliser avec le pavillon d’or construit par son grand-père, il avait l’intention de recouvrir l’édifice d’argent. Malheureusement la construction qui avait commencé en période de guerre, fut arrêté et il ne sera jamais recouvert d’argent. Je vous conseille d’y venir en fin de journée, une promenade permet de monter un peu sur les hauteurs et d’y admirer un beau couché de soleil.
  • EIKANDO ZENRIN-JI TEMPLE –  Les diverses édifices du parc se dressent à différents niveaux, liés les uns aux autres par des passerelles et de ponts surélevés. Le parc du temple est sublime à l’automne, avec ses 3000 érables à la palette rouge flamboyante.
    Nous avons eu la chance d’assister à une cérémonie bouddhique y étant allé un dimanche en fin de matinée, c’était un petit moment hors du temps. Compter 600¥ l’entrée.
  • FUSHIMI INARI TAISHA – Mondialement connu pour ses toris, ce sanctuaire shinto est le plus grand du Japon. Erigé en 711, il est dédié à la déesse du riz Inari et plus largement à la richesse. Niché dans la montagne et souvent réduit au double « chemin » vermillon bien entretenu du bas, si vous montez un peu plus haut, vous pourrez vous promenez tranquillement entre des milliers d’autres Toriis. La promenade peut se continuer jusqu’en haut, dans la vallée.
    J’ai appris que les inscriptions sur les toriis étaient en faites une sorte de publicité. Des hommes d’affaires, grands groupes et maisons commerçantes peuvent en effet s’acheter « leur espace » sur ces « portes ». Les inscriptions sur les poteaux semblent esthétiques pour les occidentaux, mais pour ceux qui lisent le japonais, on y trouve la date de pose et le nom de chaque sociétés/hommes d’affaires (…) Il y a apparement des mois, années d’attente pour un prix pouvant aller jusqu’a 1.3 millions de ¥.

 

  • Quartiers historiques Gion – L’un des quartiers typiques de Kyoto qui regorgent de quelques maisons de style traditionnel (souvent maintenant restaurants, boutiques ou maisons de thé). À l’ouest, la célèbre rue de PontoCho. Elle abrite de nombreuses restaurants. Nous avons d’ailleurs diner un soir dans l’un des restaurants traditionnels de la rue. D’ailleurs au Japon, il n’est pas rare de payer un droit d’assise (comme un pourboire obligatoire, compris dans l’addition – il est imposé et varie selon les établissements).
    Certains restaurants sont petits et cela assure un minimum à la maison.
    Gion est également connu pour être le quartier Geishas!
    Situé juste après la rivière Kamo à l’ouest Vous en croiserez peut-être drapées d’un kimono en soie. Si c’est le cas, respectez une certaine distance. Les photos de ces artistes traditionnelles sont depuis peu interdites suite à de nombreux débordements de la part de touristes. Si vous espérez en croiser, on nous a conseillé de se rendre dans leur quartier à la fin des spectacles ou représentations en maison de thé aux alentours de 15h ou fin de journée vers 18h. Vous pouvez également payer pour une soirée de divertissement en leur compagnie pendant que vous vous restaurez dans un ochaya ou encore assister à un spectacle traditionnel et culturel. c’est une bonne alternative au soirée privée qui sont tout de même assez onéreuse. Penser à réserver en amont car les places partent vites !

 

  • Le marché de Nishiki – marché couvert dans le centre de Kyoto : on y retrouve tout un tas de boutiques de souvenirs, street food (…), je vous conseille d’aller y faire un tour, d’y déguster quelques mets, d’y faire graver vos baguettes et ramener quelques souvenirs.

OSAKA

Troisième plus grande ville du japon, capitale économique, Osaka est notamment réputée pour sa gastronomie.
Nous avons décidé d’y consacré seulement une fin d’après-midi et soirée. Souvent délaissée des occidentaux au profit de Kyoto, elle reste souvent une destination de passage.
Que faire en si peu de temps ? Son chateau et sa rue principale la Dotombori Street.
Nous avons pris le temps de visiter son château en fin de journée pour y admirer le coucher du soleil au dernier étage avec une vue 360 .. puis se balader dans le quartier de CHUO-KU et sa célèbre rue marchande la Dotombori Street remplis de restaurants, de néons plus gros les uns que les autres, de street food et boutiques en tout genre par milliers.
Nous y avons d’ailleurs testé une spécialités de la ville en street food : le Takoyaki – boulettes de pâte, semblable à la pâte à crêpe contenant des morceaux d’octopus. Les japonais adorent l’octopus – il y en a vraiment partout, à déguster en brochette ou en garniture dans des mets un peu plus travaillés.

HAKONE

Nous avons passé une nuit dans un Ryokan. La ville est connue pour ses sources d’eaux chaudes (les Onsen) et sa proximité du Mont Fuji.
Il y avait d’ailleurs des bains thermals japonais (privatisantes) au sein de l’hôtel, l’eau est issue de sources volcaniques parfois réputées pour leur propriétés thérapeutiques. Attention, nudité oblige.
Nous avons profité d’un petit-déjeuner traditionnel japonais (de nombreux petits plats) servis en chambre

TOKYO ET SES QUARTIERS

 

SHINJUKU (le quartier de la night)
C’est là que nous avons posé nos valises pour 3 nuits et c’était un emplacement plutôt stratégique. Situé à l’est du centre de Tokyo, il permet de rapidement (à l’échelle du pays) rejoindre les différents quartiers)

Quoi voir, que faire ? Essentiellement se balader entre les milliers de néons, enseignes de marques et magasins en tout genre.
Passer par la OMOIDE YOKOCHO – ruelle populaire pour ses multiples petits restaurants et street-food en plein coeur de ShinJuku

SHIBUYA (quartier animé) à quelques stations au sud de Shinjuku.
C’est là que ce situe le Shibuya crossing, la statue d’Hachi (devant la gare) et un peu plus au sud, la rue commercante Kamiyamacho, ou vous trouverez facilement de quoi dépensez votre argent.Je vous recommande La Foret si vous souhaitez trouver des vêtements un peu trendy de créateurs japonais.Oriental Bazar pour les souvenirs (poterie, baguettes, éventails et kimono en soie, il y en a pour toutes les bourses. Attention, tous les « souvenirs » ne sont pas authentiques certains sont made in China donc à vous de bien faire attention mais vraiment c’est l’un des meilleurs shop souvenirs que l’on ait pu faire !
Par exemple pour les éventails je vous conseille quelques magasins dans le quartier de Yanaka,
le vieuxTokyo. Vous trouverez des petits shops made in Japan et donc des souvenirs authentiques sans problème.
Par contre pour les kimonos, Oriental Bazar en propose de très joli et pour le coup made in Japan. Pour les baguettes, nous avions fait un petit shop au Nishikimarket, la gravure y était gratuite, parfait pour les cadeaux !


Se balader dans les quartiers de TAITO – NEZU et n’hésitez pas à pousser jusqu’à le Skytower.

Bon histoire de on a quand même jeter un oeil à la Tokyo Tower. Elle a son propre emoji et rien que pour ça fallait se déplacer ahah

Coté musée, nous avons pas spécialement privilégié ce coté là. Il y avait tellement à voir coté ambiance ..
Nous avons simplement fait le TEAM LAB PLANET. Je vous le conseille fois mille. C’est vraiment une petite expérience incroyable que je n’ai fait nul part ailleurs. C’est un musée d’art numérique. Vous vous promenez de salle en salle, pied nus.. un coup dans l’eau avec des poissons lumineux projetés depuis le plafond puis dans la suivante, vous pouvez déambuler entre des centaines de milliers de guirlandes lumineuses.. ou encore courir entre des énormes ballons.
 En somme, coup de coeur garantie pour ce « musée ». Il faut compter environ 25euros le ticket d’entrée soit 3200 yen. Nous l’avons fait en semaine, hors saison .. nous n’étions que très peu ce qui nous a permise d’apprécier à 100% l’expérience.

Coté musée sinon vous avez le MORI – à faire rien que pour sa vue, depuis son dernier étage, sur la ville et sur la Tokyo Tower.. sinon c’est tout de même un musée d’art contemporain!
À Tokyo, nous avions booké une après-midi entière avec Musement. Il y a plusieurs tours de disponible à Tokyo en fonction des envies. Nous avions opté pour le Made in Japan Shopping Tour : Cultural & Curosities. Nous étions que 4, nous deux comprises, ce qui a permis d’aborder plein de sujets et de vraiment prendre notre temps à chaque stops. Le tour se présente comme une balade de rue, dans un des plus vieux quartiers à l’est de la capitale. Nous avons pu découvrir et gouter des spécialités dans des petits shops traditionnels auxquels nous n’aurions surement pas prêter attention par nous même (toutes les dégustations sont comprises dans le prix du tour). Ce fut une après-midi culturellement riches et il nous a permis de faire nos cadeaux souvenirs. Nous sommes allés dans des shops d’éventails traditionnels, d’encens (…) où nous étions certains de la provenance des produits, made in Japan only.
Nous en avons également beaucoup appris sur l’histoire du pays, ses rituels, ses temples, ses codes. Le quartier possède 7 temples pour les 7 divinités japonaises. (dont je vous parle plus précisément plus loin dans l’article)

Le quartier des Geeks AKIHABARA
 
Nous avons passé un moment au shop Super Potato – Magasin sur plusieurs étages, dédiés à la culture Geek. Jeux vidéos of course mais dérivés en tout genre et attention bonus, pour les plus nostalgiques, vous pourrez jouer à vos anciens jeux préférés au dernier étage du magasin.

Quelques curiosités ?


Je vous partage ici quelques faits/expériences ou autres découverts au cours de mon séjour au Japon.

La religion au Japon

Deux « religions » cohabitent dans l’archipel : le shintoïsme et le bouddhisme. Le principal but est le respect de la nature et des esprit dans une recherche de sagesse perpétuelle. Le Shinto n’est pas totalement considéré comme une religion mais davantage comme la continuité du culte des ancêtres et des rites ancestraux.  On y vénère des divinités associées aux évènements naturels que l’on appelle des Kami.
La religion japonaise : le shinto est différente du boudhisme.
On en connait pas l’origine exacte, c’est la religion la plus ancienne du pays.
Vous croiserez beaucoup de temples et sanctuaires (ou même jardin zen) lors de votre voyage au Japon. On y vient pour prier Bouddha ou une divinité.. selon un rite bien codifier !
à l’entrée des temples, vous apercevrez certainement une fontaine ou autre avec comme des grandes louches en bois. C’est une étape de purification. Prenez la louche de la main droite, versez l’eau sur votre main gauche puis sur la droite puis poser les lèvres ou buvez l’eau que vous déposez une seconde fois au creux de votre main gauche.
Ensuite inclinez vous avant de rentrer dans le temple. Allez jusqu’à la cloche. Secouez-là. Inclinez-vous, frappez deux fois dans vos mains, et priez.
Dans certains temples, il est également possible de purifier son argent afin « d’en avoir plus ». Tremper simplement votre/vos billets dans l’eau et pièces dans petit panier prévu à cet effet. Puis gardez les précieusement.
Les 7 divinités du bonheur
En référence aux 7 divinités de la bonne fortune dans la mythologie japonaise, il est courant de trouver statuettes, mets ou autres les représentants. (cf le gateau Ningyoyaki)
Chacun a ses propres particularités comme la divinité du bonheur et de la richesse, du savoir de l’art et de la beauté, celle de la longévité et de la prospérité (…)
Que signifie les « tissus » pendus devant les portes des restaurants et parfois magasins ?
Cela veut simplement dire que le restaurant/magasin est ouvert, en service.

Que signifie les grosses lanternes style pomme de pain, à l’entrée indique que le magasin en question y vends/sert du saké.
Autre curiosité
Vous verrez il n y a pas de poubelles au Japon (ou vraiment très très peu). Pour la street food, n’hésitez pas à manger devant et d’ensuite donner vos déchets.
Tout simplement pour éviter que les gens jètent les détritus dans la rue .. c’est donc une question de propreté ahhah

Au sujet des Geishas


Il y en avait près de 80 000 avant la seconde guerre mondiale pour 1500 environ de nos jours.
Les maisons de Geishas se font rares et malgré le souhait de vouloir conserver cette tradition ancestrale .. il y a de moins de geishas exerçants au Japon.
Les geishas ont généralement pas de cheveux. Elles portent presque toutes des perruques (très couteuse apparement – environ 6000$ à ce que l’on nous a dit), ont le teint blanc et les lèvres rouges.

Ce que vous devez goûter ?

  • Un Tayaki – Les gâteaux en forme de poisson et fourrée de red beans. C’est un met très ancien et très populaire au japon.
  • Un verre de saké of course !
  • Un Homeguji – un gateau de fortune
  • Un Ningyoyaki – un gateau qui à la tête de l’un des 7 dieux
  • Les galettes – il en existe de beaucoup de sorte, j’ai adoré celle à la patate douce
  • Okonomiyaki – gratin célèbre pour ses superpositions.
  • Tempura – assortiments de beignets japonais
  • Oden – pate de blé très célèbre au Japon
  • Les Fluffy pancakes – si vous aimez les pancakes, vous ne serez pas déçu – c’est absolument divin
  • Un repas traditionnel kaiseki – nous avons personnellement testé sous format de petit-déjeuner lorsque nous étions au Ryokan. Il est composé de différents plats servis en petites quantitées
  • Un flying sushis
La cérémonie du thé (si vous avez l’occasion – faites le !)
Evidemment il manque certainement beaucoup de choses, mais ce sont les choses que nous sommes contentes d’avoir testé et qu’ils nous semblaient essentielles et que nous avons eu le temps de faire en 10 jours
Nous avons eu le temps de faire d’autres expériences pendant ce séjour comme
  • une Cérémonie Geishas à Tokyo – je ne vous le recommande pas spécialement nous avons trouvé cela un peu commercial, manque d’authenticité
  • Le Kawai Monster Café (à partir de 19:30 pour le spectacle) – si vous souhaitez boire un verre ou diner, je vous recommande de passer par la case Kawai Monster Cafe.. il représente bien la folie et l’effervescence japonaise (droit d’entrée de 2000 avec boisson incluse)
  • Le New York Bar – Si vous souhaitez passer un peu de temps dans un bel endroit (forcément cela a un cout .. les boissons sont très chères) je peux vous conseiller le bar du film The Lost in Translation. Situé aux derniers étages de l’hôtel park Hyatt
  • Onsen – Il s’agit d’un bain thermal japonais communs, intérieurs ou extérieurs dont l’eau provient de sources volcaniques réputées pour leurs propriétés thérapeutiques. Nous avons eu la chance d’avoir un onsen privé à Hakone (parce qu’il n’est pas rare de se voir refusé l’accès dans les onsen public si vous avez des tatouages) qui était compris dans notre nuit d’hotel au Ryokan (maison/auberge traditionnel japonaise. Nudité oblige pour ce moment de détente et de relaxation.
  • Voir le mont Fuji, malheureusement il était couvert lorsque nous étions à Hakone (pas très loin), nous l’avons simplement vu sur le trajet TOKYO – HIROSHIMA
  • Se restaurer au bar des restaurants .. parfois on peut même y contempler la préparation du repas. Autre option traditionnel : sur les tables basses dans les restaurants traditionnels
CAFE & GALLERY – Pancakes au Matcha & Mitarashi Diego (brochettes sucrées de pâtes de riz)
HAPPY PANCAKES – Les Fluffy Pancakes
dans le quartier de Nezu – Restaurant de style traditionnel ou on peut y déguster des Udon – pâtes de riz
La majorité des adresses testés étaient street food, adresse seulement écrit en japonais ou alors des take away par manque de temps entre les différentes visites.
Le Japon, culturellement très différents de la Corée, pour les avoir fait à quelques semaines d’intervalle.
Les deux sont totalement différents et mérité chacun, de s’y attarder. Sinon, coté sécurité, rien à signaler, nous étions deux filles, nous n’avons jamais eu aucun problème. Les Japonais sont plutôt gentils et n’hésite pas à rendre service.
Nous avions entendu que les transports étaient compliqués car pas traduits en anglais .. je pense que cela a changer .. car toutes les stations que nous aillons fait à Tokyo du moins étaient traduites en anglais donc pas trop de problème pour se diriger.
Par rapport au taxi, prévoyez tout de même l’adresse en japonais certains drivers ne lisent pas l’anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.