La femme que je suis.

La femme que je suis, que je suis devenue .. voilà le thème de cet article. Une rencontre, un voyage, un film, un livre, un rêve .. le sujet peut sembler vaste mais il doit avoir compté dans ce que je suis devenue. Du haut de mes 24 ans..

Je dois dire que ce ne fut pas un choix évident .. parce qu’au final ce sont mes chagrins, mes peines, mes joies, mes échecs et mes réussites qui ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui. 

Pourtant ce qui m’a plu dans cette collaboration avec Wolford c’est bel et bien le format de celle-ci. Je trouvais l’idée assez poétique. J’ai déjà collaboré avec la marque auparavant. Je vous mets l’article ici si vous souhaitez y jeter un oeil.. L’enseigne s’est associée à l’auteur Nikita Gill, qui sort un livre ce mois-ci appelé Wild Embers. Nikita revendique son féminisme et encourage chaque femme d’aujourd’hui à assumer et faire ses propres choix. 

J’ai grandi près de Fontainebleau avec un père peu présent. Le manque physique à la hauteur du manque affectif. Heureusement que j’ai la meilleure mère du monde. Cependant je suis convaincue que bien des traits de ma personnalités sont en partie causés par le fameux problème de father comme j’aime l’appeler. 

En primaire, je n’étais pas spécialement féminine .. je m’habillais comme un garçon et je partageais davantage leurs jeux que ceux des filles. Je lisais One plutôt que FAN2. Le milieu dans lequel j’évolue aujourd’hui ne m’a pas le moins du monde intéressé pendant très longtemps. Les enfants sont rarement tendres entre eux et c’est vrai que j’en ai fait parfois les frais à cette époque.. Les garçons me disaient des choses méchantes sur lesquelles je ne vais pas m’étendre .. sur le physique entre autre. Donc dès le plus jeune âge je me suis créée cette carapace que j’ai encore aujourd’hui et j’ai pendant longtemps (et encore aujourd’hui) douté de moi. J’ai finalement réussi à cacher mon extrême sensibilité derrière un visage plus dur mais au fond je sais bien que ce n’est qu’une façade.

Plus tard, les choses ont évolué, dans le bon sens .. mais j’ai longtemps détesté mon corps pour son manque de forme. Je vous en ai déjà parlé dans un article dans la tête d’une fille trop mince .. et c’est vrai qu’avec le temps mon corps s’est un peu étoffé puis .. j’ai fini par l’accepter. 

À cette âge là.. j’ai crée mon premier blog .. un skyblog .. certaines blogueuses étaient déjà là .. et je pouvais passer des heures à lire et regarder les photos qu’elles faisaient.. En total admiration pour leur lifestyle, les beaux vêtements qu’elles portaient .. puis le temps à passé et je ne sais pas vraiment pourquoi mais je suis passée à autre chose.

J’ai eu et j’ai encore subi beaucoup de déceptions amicales. Aussi. J’ai toujours dit que je voulais des ami(e)s à la Sex & The City. Un noyau dur sur qui compter jour et nuit. Il y a les amies envieuses .. intéressées .. ou encore celles qui ne sont là que « quand il fait beau », celles qui finissent par cracher dans ton dos, qui ne savent que prendre et peu donner .. bref j’ai réussi à me séparer des mauvaises herbes de ce côté là .. S’il y a bien une qualité que j’ai c’est la loyauté .. et j’ai appris à ne plus donner mon temps pour entretenir une relation malsaine ou bancale. Les trahisons, les déceptions furent grandes et nombreuses .. mais je me suis relevée plus forte et plus disponible pour les personnes qui en vaillent la peine.

C’est seulement pendant mes études, lors d’un stage, mon premier dans la mode d’ailleurs où j’ai rencontré une stagiaire qui portait un grand intérêt à la blogosphère.. J’avais suivi la plupart des blogueuses dont elle me parlait à un moment donné .. mais il y en avait des nouvelles que je connaissais pas encore. On est bien loin du nombre d’aujourd’hui ni de l’ampleur que cela à pris .. mais je crois que c’est notamment grâce à elle que je me suis « remis » à suivre ce milieu. Puis deux ans plus tard, lors d’un travail à faire dans mon école .. j’ai dû créer un blog sur les actualités en communication .. Mon équipe et moi l’avons tenu pendant six mois .. et quand le projet fut mené à son terme j’ai vite vu que « tout ça » me manquait finalement.

Quelques mois après je partais à l’étrangers et lançais mon blog Laugh of Artist ainsi que mes réseaux. Lorsque j’ai terminé mes études, vous l’avez peut-être compris mais j’avais déjà un bon pied dans la monde du travail. Je travaillais dans la mode et la beauté depuis presque deux ans à mi-temps et parfois à temps plein pendant plusieurs mois. J’étais sous convention (avec le salaire d’une stagiaire ahah) .. mais finalement le travail d’entrepreneuse à débuté comme ça.. Je n’ai pas fait que des trucs chouettes. Oh non !  J’en ai passé des heures, des jours à détourer des produits sur Photoshop, créer des bannières et intégrér des produits sur les e-shops .. Des choses que j’ai fait ce qui m’a permis de voir ce que je ne voulais plus faire.

Je cherchais une histoire originale mais je n’ai pas de mélodrame à vous raconter. J’ai vécu des pertes et des peines comme tout le monde et cela, certes te forge dans le quotidien c’est certain mais j’ai aussi fréquenté, connu croisé des personnes extraordinaires qui, remplies de bienveillance, t’encouragent dans le bon chemin. Mais au final c’est un tout qui m’a amené à devenir qui je suis aujourd’hui. La personne que je suis devenue je le dois principalement au digital. J’ai forgé mon métier de rêve, un métier sur mesure. Un métier qui me ressemble et me correspond à 100%. Un métier dans lequel je m’épanouis. Je ne sais pas ce que j’aurais pu faire d’autre finalement.. alors merci à toutes les personnes bienveillantes qui m’entourent et m’ont entourée. Je suis une femme, un enfant du digital. 

 

Article sponsorisé par Wolford

3 Commentaires

  1. 25/11/2017 / 19:34

    Cet article est superbe, il donne envie de poursuivre à tout pris ses passions, et tenir bon! Moi qui suis dans le dessin, c’est boostant et bravo pour ta réussite, tes articles sont beaux et je suis comme la petite fille que tu décris au début, et ton univers est très inspirant!

  2. 22/11/2017 / 21:11

    Cet article était tout simplement magnifique, je suis super heureuse d’avoir pu te rencontré et je me retrouve dans tes lignes. Voila quelques mots pour te dire que jai hâte de pouvoir de rencontrer de nouveau. Comme dis Marion « tu es une belle personne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.