NEW YORK DIARY PART II – GREENWICH VILLAGE & CHELSEA

GREENWICH VILLAGE & CHELSEA 

Lundi, déjà l’heure de quitter l’Elysée pour le Library Hôtel, situé à seulement quelques blocs du premier dans Midtown.

Le Library Hôtel doit son nom à sa proximité avec la magistrale New York Public Library, et le porte bien : on trouve des livres dispersés un peu partout dans les chambres, sur les murs, et près du lounge où l’on peut déguster fromages et vins en tout genre, chaque jour à partir de 5h du soir (yummy yummy).

Ce jour-là, nous sommes montées au sommet de l’Empire State Building pour admirer la vue époustouflante de la Big Apple.

Après ça, nos pas nous ont menées à Chelsea où nous avons fait la balade de la High Line, une ancienne voie ferrée aérienne, un genre de coulée verte, une « pause verdure au milieu de la ville » très prisée par les new-yorkais. Pour continuer dans les « must see » de la ville, nous sommes passées devant la maison de Carrie Bradshaw, située au 66th Perry Street dans une petite rue calme et pavée typique de Greenwich Village. Ce quartier très agréable ne s’appelle pas « the village » pour rien .. rue pavées, petites boutiques et café cosy.. on s’y sent vraiment bien.

La soirée a été une des plus riches en émotions du voyage. Alexia m’avait préparé une surprise.. je ne savais ni ou j’allais, ni ce que c’était.. rien ! Elle s’est déroulée au McKittrick Hôtel, un immense hangar lugubre qui n’est pas du tout un hôtel. A l’arrivée, on nous a demandé de déposer toutes nos affaires au vestiaire, interdiction de garder sac, manteau ou quoi que ce soit dans les mains… comment vous dire que je ne savais encore moins ce qu’on allait fabriquer ! Aucune affiche, aucune signalisation.. il faisait noir .. On nous a donné des masques blancs (un brin flippant et à n’enlever sous aucun pretexte)

Nous avons monté des escaliers puis traversé un long couloir plongé dans le noir, qui semblait être le passage entre deux mondes. L’armoire de Narnia version glauque. Au bout de ce couloir, c’était l’Angleterre des années 20. Un air de jazz entonné par une chanteuse en robe d’époque enveloppait l’atmosphère dans ce speakeasy mystérieusement éclairé par quelques néons rouges, où des hommes coiffés de chapeaux hauts de forme buvaient du whisky. On s’est retrouvées avec une trentaine de personnes dans un ascenseur, priées de porter un étrange masque d’anonyme. C’était comme se retrouver au milieu d’une secte à la Eyes Wide Shut.

Quand l’ascenseur s’est ouvert, c’est là que « le spectacle » a vraiment commencé. Perdues entre les cinq étages du hangar divisé entre l’est et l’ouest, on a dû choisir où aller et quelle porte pousser en premier. Nous étions en plein dans la pièce de théâtre immersive Sleep No More. Le concept : déambuler dans ce labyrinthe de décors plus vrais que nature à la recherche de l’action. Un cimetière glacial, une salle de bal animée, une pièce aux murs de bois où trônaient un lit et une baignoire pleine de sang, des chambres poussiéreuses aux allures d’asile de fous, un bureau désorganisé recouvert de lettres tapées à la machine à écrire… des dizaines de pièces dispersées entre tous les étages, où les comédiens arrivent, repartent en courant, se rencontrent et font vivre l’intrigue, inspirée de la tragédie MacBeth de Shakespeare. Une expérience unique.  Après un debrief plutôt confus concernant ce qui venait de se passer devant nos yeux – ou dans notre tête, on savait plus trop – nous avons reconnecté avec le monde réel en allant danser au PHD Lounge, un rooftop club avec une vue assez impressionnante de Manhattan où les djs passent les hits américains du moment.
Chelsea regorge de bonnes adresses pour sortir et faire la fête. Il ne sera pas dur d’en trouver quelques unes à proximité de votre hôtel si vous logez dans le quartier.

Lire la suite

5 Commentaires

  1. 26/01/2017 / 00:59

    Rahhh tes photos me donnent tellement envie d’y retourner !

  2. 25/01/2017 / 21:41

    Les photos sont encore une fois superbes, et cette dernière activité a l’air top !
    Bisou

  3. 25/01/2017 / 16:27

    Même si New-York n’est pas dans mon top 5 de mes destinations rêvées, tes photos sont sublimes ! Les bâtiments sont très bien mis en valeur et on ressent l’immensité ! Hâte de voir la suite 🙂

    ps : je préfère ce nouveau format de blog, avec les derniers articles en page d’accueil (impossible de me faire à l’autre, je ne déroulait jamais jusqu’en bas #flemmarde)

  4. Paulinoisette
    25/01/2017 / 14:23

    Waouh, tes photos du haut de l’Empire State Building sont très impressionnantes ! 😮
    Ce devait être une expérience folle que de vivre la pièce de théâtre Sleep no more !

    J’ai hâte de découvrir l’article final de ton voyage … ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.